Bandes et ciné

On parlera de BDs, de cinéma, et d'autres choses...

21 janvier 2009

Un an de dédicaces en quelques lignes...

Hop, je vais profiter du fait que je n'arrive pas à dormir, pour écrire un peu.Et puis tiens, pour relancer une volonté que j'avais eu il y a longtemps: un billet hebdomadaire, tous les mercredis. Allez, hop, lançons-nous.

D'abord, bonne année, j'ai encore le droit de le dire.

Ensuite, Angoulême approchant (ce qui me rappelle que je n'ai toujours pas appelé mon logeur habituel), je vais donc profiter de ce billet pour parler des mes dédicaces de 2008, qui se déclinent en trois grands moments : Angoulême, le festival ZikBulles, et puis le Festiblog. Mais commençons par le commencement.

Angoulême, ou comment voir que je vais en chier pour écrire, pasque j'ai voulu changer de modèle pour agrandir la zone de texte, et que donc maintenant je dois tout écrire en code html...

Une bonne année somme toute, que ce cru 2008. D'abord, pasque j'avais emmené Eowyn (que je salue bien chaleureusement), et pis pasque j'ai fait plein de belles rencontres. Même si je connaissais déjà la plupart des gens que j'ai fait dédicacer, il y a eu de vrais échanges, et ça, ça fait plaisir. Parce qu'en général, je me tais, là j'ai beaucoup parlé, et ça changeait.

Bon, ne me demandez pas de quoi j'ai parlé, je ne m'en souviens pas. Je me souviens juste du courant qui est passé. Mais c'est là l'essentiel, non ? Et tant pis pour ma mémoire de poisson rouge.

La première, comme d'habitude, c'était Lucie Durbiano (je ne vais pas mettre beaucoup de liens html, alors profitez-en).

Durbiano

Et je serais là encore cette année à lui demander une dédicace pour son dernier album, Trésor.

Ensuite, Mathieu Sapin. Mon gros coup de coeur du moment. Et comme il n'y avait personne derrière moi, je lui ai demandé si je devais aller aux stands respectifs des autres éditions, et il m'a répondu que non, et me voilà avec trois belles dédicaces. Et un grand sourire aux lèvres, puisque encore une fois, je l'adore. (Bon, là il en manque une, je réparerais l'oubli plus tard).

Sapin_2

Sapin_3

Viennent ensuite deux autres auteurs que j'avais déjà rencontrés : James et Lécroart. Je continue de penser le bien que je pensais d'eux à l'époque.

James

Pour celle-ci, j'ai mis le dessin à l'endroit, et en dessous à l'envers, pour bien comprendre.

Lecroart_2

Ensuite, une chouette dédicace sur un des albums que j'ai sûrement le plus relu, tant il me fait marrer : Correspondances, de Jean-Yves Ferri et Manu Larcenet. Dédicace du seul Ferri cette fois, mais ce n'est que partie remise.

Ferri

Et enfin, last but not least : Sebastien Vassant, sur cet ouvrage pavé que je recommande chaudement : l'accablante apathie des dimanches à rosbif. Un album juste incroyable, croyez-moi. Et pour les lecteurs attentifs, j'en avais déjà parlé ici, du monsieur, qui m'avait même laissé un commentaire. Incroyable, non ? Bref, cette dédicace aussi est splendide, jugez plutôt.

Vassant

Et j'ai rajouté son blog dans les liens à droite.

Une vraie bonne année donc, avec juste un regret : avoir raté la dédicace de Blutch. On ne peut pas tout avoir, certes, mais merde. Bah, peut-être cette année.

Le festival ZikBulles au Gibus

Un jour, me baladant tranquillement dans la cour St-Emilion, flânant sur les pavés, voici que l'on me tend une carte postale, vantant les mérites d'un festival de BD. Et là, parmi les noms des auteurs présents, que des gens que j'aime. Ou presque. Ma présence était acquise. Et bien m'en pris, parce que le Gibus est une boîte rock. Et de ce fait a surtout attiré les fans de Zik que les fans de Bulles. Me voici donc quasiment seul (on devait être trois quand les auteurs sont arrivés) devant l'une de mes idoles : Daniel Goossens. Et on a parlé pendant 20 minutes, en gros, de pas mal de choses, et donc un peu de ma volonté d'être prof de physique, puisque lui aussi est prof en informatique, et de mon amour pour l'optique. Et voilà :

Goossens

Inutile de dire que j'étais hyper content (non, je n'ai pas vomi). Ensuite, petite visite à deux de mes chouchous : Claire Bouilhac et Jake Raynal. Sur un album de Francis, of course, et sur un album solo de Jake Raynal, "Esprit frappeur", que j'avais acheté à Angoulême, chez les Rêveurs tiens. Et voici :


Bouilhac_et_Raynal

Raynal

Et enfin, l'un de mes ENORMES coup de coeur de ces derniers temps : Jeff Pourquié. On n'a pas beaucoup parlé, parce que la musique avait alors commencé. Et qu' ensuite, j'ai du partir. Néanmoins, après de telles dédicaces, nul doute que je retournerais le voir pour parler un peu.

Pourqui__1

Pourqui__2

Un très bon festival, donc. Si la programmation l'année prochaine, j'y retournerais sûrement.

Le festiblog

Et nous voilà donc au festival des blogs bd 2008. Placée cette année sous le signe de la découverte. Mais nous y reviendrons. On commence par mon favori, Loïc Sécheresse (que je retournerais voir cette année pour Raiju), et qui cette fois m'a dessiné une des ces dernières égéries : Jeanne d'arc.

Loic_Secheresse

Puis on continue dans les non-découvertes, ou plutôt les confirmations : Lisa Mandel et Sébastien Vassant.

Lisa_Mandel


Vassant

Viennent ensuite les gens dont je suis le blog depuis longtemps (comme sûrement beaucoup d'entre vous), mais que je n'avais jamais rencontrés : Kek et Melaka.

Kek

Melaka

ici, je m'arrête un peu. Parce que pendant que mon frangin (lui est un joueur invétéré de Dofus) et moi (un peu beaucoup moins, mai j'ai eu ma période) attendions dans le jardin à côté de la cour st Emilion, où a lieu le festiblog chaque année, notre dédicace de Mélaka, un ami à elle est venue la saluer : Davy Mourier. A l'époque, je ne le connaissais que pour l'avoir vu une ou deux fois sur la chaine Nolife. Mais depuis ce jour, je suis devenu hypra fan de son blog, et je regrette tellement de ne pas lui avoir parlé ce jour-là. Quel dommage. Bref, j'ai rajouté son blog dans mes favoris à droite aussi.

Et enfin, mes deux découvertes de l'année : Fred Neidhart et surtout Bastien Vivès.

Neidhardt

Bastien_Vives

La séance BD-Ciné MK2

mystery_trainv2

Dernier grand moment de l'année : une séance organisée par Manu Larcenet et Jean-Yves Ferri, avec un film de Jim Jarmusch (Mystery Train, que je n'avais pas vu, ce qui tombait plutôt bien ma foi), suivi d'une séance de dédicaces sur le dernier tome du Retour à la terre. Le film était bien, la dédicace est très chouette, tout pour plaire.

Ferri_Larcenet

Et voilà pour cette année. Puisse 2009 s'annoncer aussi bien...

Posté par biotgosse à 07:03 - Mes dédicaces - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 janvier 2008

3 mois sans nouvelles, sans nouvelles de moi...

Bonjour, et bonne année à mes trois lecteurs. J'ai réussi mes quatre premiers exams, restent deux. je vais plutôt pas mal, merci. Et ma voiture est encore en rade. Maintenant que c'est dit, passons aux choses sérieuses.

Je profite donc d'une pause pendant mes exams, pour faire enfin ce compte-rendu du Festival de Darnétal, point d'orgue de l'année bédéphilique qui vient de s'achever. J'embrasse ici Narjisse et Benoît, mes hôtes, pour leur super accueil qui fait chaud au coeur, et pour la visite nocturne de Rouen.

Samedi :

J'arrive donc depuis Paris en voiture, et après un bref sandwich, me voici donc dans la bulle du festival, en plein heure de midi, donc avec personne dedans. Parfait pour faire le tour tranquillement, repérer les lieux etc...

Et je me pose ainsi, seul, devant la table de Lucie Durbiano, déjà vue à Angoulême l'an dernier. Toujours aussi sympa, toujours aussi timide (ce qui tombait bien, vu que j'étais en pleine digestion, et crevé par la route), elle dessine toujours aussi bien, et cette fois je me fais dédicacer Laurence, album de SF naïve que j'adore.

Durbiano_2


Et comme il n'y avait toujours personne derrière moi (chose inouïe tout de même, tant le talent est ici éclatant...enfin...), je me fais dédicacer Bizou, afin de finir ma collection :

Durbiano_edit

Et pis ensuite, je suis allé voir celui qui restera comme mon gros coup de coeur cette année : Morgan Navarro. Lui non plus n' était pas très embêté par les demandes, et c'est très très dommage. Comment ne pas aimer les pages pleines de Svinkels ou de TTC de Flipper le Flippé, ou la country du Cow-boy Moustache ? Un univers très particulier, et un auteur vraiment sympa, avec qui j'ai bcp discuté (parce que je ne connaissais pas les albums avant la dédicace, mais j'avais remarqué les bds pour m'intéresser aux Requins Marteaux), bref : une vraie belle découverte ! Et les belles dédicaces ne gâchent rien !

Navarro

Ensuite, deuxième rencontre avec Daniel Casanave, après le festival de Reims. Toujours sympa, toujours aussi doué... Encore une fois, j'ai beaucoup discuté avec lui. C'est sûrement le festival où j'ai le plus parlé. Comme quoi, tout arrive. Bref, une jolie dédicace sur Dien-Bien Phu, et mon bonheur est grand.

Casanave

Puis je me dirige d'un pas alerte vers un auteur que je connaissais du magazine d'Umour Fluide Glacial : JC Chauzy. Ce que je ne connaissais pas, c'est sa collaboration avec Thierry Jonquet, auteur de polars francais dont j'avais dévoré le "Mygale". J'acquitionne donc l'album "Du papier faisons table rase", et d'une chouette dédicace me voilà doté (oui, j'ai moins parlé avec lui, non pas parce qu'il n'est pas sympathique, au contraire, mais le fait qu'il mangeait une mandarine, dont je ne supporte pas l'odeur, n'y est sûrement pas étranger).

Chauzy_edit

Enfin, n'ayant plus d'auteurs en vue, je me place dans la file d'attente pour les deux auteurs de Ratafia, Nicolas Pothier et Frederik Salsedo, déjà vus aussi, mais tellement drôles. Et bien m'en pris, puisque deux minutes plus tard, ils annoncent que la file d'attente est pleine, puisqu'ils doivent partir. Et donc, une drôle de dédicace pour finir en beauté ce premier jour, que demander de plus ?

Pothier_Salsedo_edit


 

Dimanche :

Le dimanche, levé tôt (11h), pour voir essentiellement deux personnes : la scénariste (présente la veille) et le dessinateur (pas présent la veille, d'où mon envie d'y retourner) d'
Aya de Yopougon, superbe série que je conseille fortement. Malheureusement, cette fois, la scénariste  Marguerite Abouet n'est pas là, mais Clément Oubrerie oui. Et j'obtiens ma très belle dédicace, mais  avec un léger sentiment d'insatisfaction, que j'espère combler à Angoulême.

Oubrerie_edit

Et puis, comme j'avais fini mon tour, je suis retourné voir mes deux chouchous de la veille, pour encore bien discuter, et bien m'extasier devant leurs dessins.

Navarro_2_edit

Casanave_2_edit

Et c'est donc fatigué, mais très content que j'ai regagné mes pénates...et que je suis pas prêt d'oublier ce chouette ouiken. Merci les gens !

Posté par biotgosse à 17:08 - Mes dédicaces - Commentaires [3] - Permalien [#]

14 octobre 2007

Quelques nouvelles dédicaces et quelques nouvelles...

Bonjour tout le monde, long time no see...

Que dire...j'ai vécu un mois de septembre assez riche : rentrée des cours un peu bizarre, où tous les profs s'étaient donnés le mot pour nous orienter dans un sens différent...Acceptation de mon dossier pour être tuteur de physique cette année...Visionnage de plein de films qui vont changer mon top 10 irrémédiablement (Les aventures du baron de Munchausen par exemple...ou une revision du Troisieme homme...ou encore Coup de Torchon...). Mais surtout, un mois placé sous le signe de la BD, puisque j'ai enchaîné pas moins de quatre rendez-vous bullistiques. Alors, sans plus tarder et me complaire dans les souvenirs de ce joli mois...les dédicaces...

Festival Delcourt, vendredi 14 Septembre

J'y suis juste allé le vendredi, parce que sinon, beaucoup trop de monde pour moi (et surtout, beaucoup trop de blaireaux qui font la queue pour quatre auteurs en meme temps avec leurs sacs, chose que j'ai de plus en plus de mal à supporter). J'y vais donc après les cours le vendredi, me disant que niveau monde, ca devrait rouler. Et effectivement, ca roulait pas mal.

Première dédicace de la journée, sur une chaude recommandation de Marie/Psycho, que je salue au passage : Colonel Moutarde et Brigitte Luciani, dessinatrice et scénariste, pour L'espace d'un soir. Une BD étrange et envoûtante, où l'on suit l'histoire en parallèle de quatre appartements, en temps réel dans la narration. Un excellent exercice de style, et une bd que, du coup, je recommande vivement aussi. Néanmoins, comme j'attendais une séance de dedicace pour l'acquérir, je ne l'avais pas encore lu quand j'ai demande mon dessin. Et la fatigue aidant, j'ai pas été très bavard. Bref, voici donc le très beau dessin de Colonel Moutarde, et l'accroche de la scénariste : "Tout ca parce que l'homme a besoin de vivre en harmonie avec l'image qu'il s'est faite de lui même".


Colonel_Moutarde

Ensuite, comme il n'y avait pas encore trop de monde, je me prépare à attendre pour le dessinateur du dernier Donjon Monsters : Stanislas. J'avais vu des planches du monsieur dans une librairie, et j'avoue que j'avais été impressioné. Bref, j'ai lu l'album dans la file d'attente, et j'aurais même pu le lire deux ou trois fois encore, tant il prend son temps pour dessiner. Malgré tout, un chouette (petit) dessin à l'arrivée, et un chouette sentiment son égard.


Stanislas

Et enfin, celui que je ne pensais pas avoir, redoutant un monde dingue...Lewis Trondheim. Et pourtant, le maître va tellement vite à dédicacer, que j'ai pu moi aussi en profiter. J'avais lu ou entendu pas mal de choses sur lui, comme quoi il prenait un peu la grosse tête, toussa... Ben ma foi, je l'ai pas vu sous cet angle là, en tous cas ce jour là. Il a été sympa avec tout le monde, quoique pas très causant. Et même si effectivement ses dessins sont très rapides, moi je m'en contente bien, puisque ca m'a permis de le rencontrer. Bref, bien content je suis !


Trondheim

Carte blanche à Riad Sattouf, Virgin des champs, vendredi 21 Septembre

Haaa, là encore j'étais le plus heureux des hommes. Puisque non content de se pointer à une dédicace dans un megastore (où j'ai appris que les auteurs étaient plus accessibles qu'ailleurs, me demandez pas pourquoi, y a toujours moins de monde..), mais il avait invité ses potes, dont deux des auteurs que je suis le plus en ce moment : Mathieu Sapin, et Christophe Blain.

Ambiance spéciale quand même, puisque pour 5 auteurs, le magasin n'avais prévu qu'une seule file d'attente, et un podium. Bref, un joyeux bazar...menfin, j'étais bien placé, et j'arrive le premier devant Mathieu Sapin, que les gens visiblement ne connaissaient pas, puisque après moi, ca se bousculait vraiment pas. Haaaa, les fous ! Mathieu Sapin est ce qui se fait de mieux dans la nouvelle vague BD : c'est drôle, c'est frais, et c'est juste incroyable de voir l'univers qu'il a créé. Et encore, je suis en dessous de ce que je ressens en lisant ses oeuvres. Bref, j'étais très heureux. Bonhomme très sympa en plus, ce qui ne gâche rien. Et un beau dessin, pour le fan que je suis, que demander de plus ?


Sapin

Ensuite, rencontre avec Cristophe Blain, l'auteur du grand Isaac le pirate, dessinateur de Donjon, et du géniallissime Gus, sorti récemment, et que je prescris contre la morosité ambiante. Dédicace rapide, mais très efficace...

Blain

Et puis enfin, arrivée devant Riad Sattouf. Et ca faisait bizarre, puisque c'est le premier auteur que j'ai rencontré de mon plein gré, suivant mes goûts, sans une poussée paternelle.C'était pour le premier tome des pauvres aventures de Jérémie, la dédicace était rapide, au gros feutre, mais j'étais content. Et si certains auteurs dédicacent plus rapidement avec leur notoriété grandissante, histoire de contenter tout le monde, Riad Sattouf fait exactement l'inverse. Et me voilà donc, sortant de cette carte blanche avec ce très très joli dessin.


Sattouf

Fnac d'Evry, samedi 22 septembre

Une dédicace dans un megastore (voir plus haut), près de chez mon pote Seb, pour des auteurs Fluide Glacial ? Ou comment faire d'une pierre deux jolis coups !

Surtout que le nom d'Etienne Lecroart est annoncé...comment décrire le travail de Lecroart ? Toujours cherchant le double sens, le decalage, l'originalité...Cofondateur de L'Ouvroir de Bandes dessinées Potentielles (ou OUBAPO), ses bds sont pleines d'un sens inné de la créativité. Il a écrit des bds palyndromiques, qui se replient, qui se tournent, pleines de tellement de degrés de lecture que ca fait tourner l'esprit. Bref, un grand monsieur. Même si il est arrivé avec une demie heure de retard, et que je voyais Seb avec déjà deux dédicaces, c'est pas grave, parce que je l'aime. Hmmmbrrffff, bref.

Un dessin au sens caché aussi, puisque, nouveau format Fluide oblige, il y a des encarts qui se replient vers la BD, ou donc en l'occurence la dédicace. J'ai mis ça au format GIF animé, en espérant que vous compreniez comment ca marche.

Image Hosted by ImageShack.us


Et puis, pour finir, deux vieux de la vieille, deux auteurs que j'ai déjà rencontré plusieurs fois, et qui sont toujours aussi bons : Julien/CdM, et Edika. Et quand Edika termine en vous dessinant, on a presque envie de pleurer de bonheur.


Julien_cdm

Edika

Et voilà pour la première partie de ce mois de folie. En effet, il me reste à raconter le festival de Darnétal, près de Rouen.
Mais ce sera pour la prochaine fois.

Take care.

Posté par biotgosse à 19:45 - Mes dédicaces - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 juillet 2007

Festiv' Nation (23-06-07)

Donc, pourquoi est-ce que j'ai réalisé mon rêve à ce festival organisé par la libraire BDNet ?

Faisons donc, si vous le voulez bien, un petit plongeon en arrière d'un an environ, sur mon ancien blog :

"Voilà, la BD, ça m'a pris quand j'étais très jeune. J'ai commencé grâce à mon père bien sûr, qui est lui aussi un grand fan, avec une très belle collection. Puisant dans cette dernière, j'ai eu plusieurs phases : Tintin d'abord (normal), puis Astérix (normal aussi), puis Spirou et son journal (suite logique ma foi). Et pis un jour, sans trop savoir comment, je suis tombé sur deux auteurs qui allaient révolutionner mon approche de la BD à jamais. Les deux "GO" , ou bien les GOGO, comme vous voulez : Marcel Gotlib, et Christian Godard.

[...]

Godard, c'est surtout pour sa série Martin Milan que je lui dois tout. Quelle formidable lecon de vie et d'aventures pour le jeune garcon que j'étais ! Et en relisant les aventures du jeune pilote encore aujourd'hui, je comprends toujours pourquoi cette BD me faisait autant d'effets. Parce que c'est juste, et formidablement bien scénarisé."

Donc, voilà pourquoi j'étais super heureux ce jour-là, face à mon idole, Christian Godard. Et même en fait, je devais avoir encore surement l'air plus con que d'habitude. Mais bon, j'étais sincèrement ému, parce que c'est vraiment grâce à lui si je dépense pas mal de sous en BDs et pas dans autre chose. Voilà, un beau dessin, sur mon album favori : "Il s'appelait Jérôme".

Godard

Et puis, parce qu'un bonheur n'arrive jamais seul, j'ai aussi vu à ce festival le troisième GO, celui qui me fait aimer la BD actuelle, Daniel Goossens. Et même si je l'avais déjà vu cette année, il est toujours aussi impressionant à voir. Enfin, je ne sais si c'est dû à son charisme où au fait que j'ai lu tous ses albums 20 fois, mais il m'épatera toujours.

Goossens_1_.


Et puis, pour finir en beauté, j'ai terminé ma collection des Cosmik Roger. Avec une superbe dédicace. Même si elle n'a rien à voir avec la série. Mais Julien Cdm m'a dit gentiment "Toi qui a deja pas mal de dessins, ca te derange si je fais un musicien extraterrestre ? Ca me changera." Donc, voilà pour ce zouli dessin :


Julien_Cdm_2

Wala, donc, comme je dois changer de rêve, je dirais... obtenir une dédicace de Blutch. Rendez-vous dans un an pour la voir...

Posté par biotgosse à 23:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juillet 2007

Festival de Reims (16-06-07)

Hop, on termine avec les dédicaces de ce début  d'année ou presque (promis, après, j'essairais de reparler un peu de cinoche quand même...)

Donc, ben, première fois pour moi au festival de Reims, et bonne impression générale: ambiance très sympa, bon choix d'auteurs, pas trop de monde...l'idéal quoi. Juste apparement les auteurs râlaient un peu de l'éclairage trop faible.

Bref, j'ai commencé, comme je le fais souvent, par le coin "Fluide Glacial", pour essayer d'avoir une "vraie" dédicace de Jake Raynal, et pas simplement une signature sur Francis ou Melody Bondage. Et c'est désormais chose accomplie, avec un chouette dessin de Mr Finggle, superhéros éphémère mais hilarant de "Combustion spontanée".


Raynal

Et pis ensuite, on continue dans le délire et la bonne humeur, avec ma troisième dédicace de Claire Bouilhac pour cette fois un nouveau tome de Francis. Et comme c'était déjà ma troisième, et que j'ai déjà eu des dessinateurs qui faisaient la même dédicace plusieurs fois, je lui ai dit. Ce qui explique le texte du dessin.


Bouilhac_Raynal

Et pis finalement, j'ai tendu mon album de Cosmik Roger à Julien Cdm. Qui doit être la personne dont j'ai le plus de dédicaces, haut la main. Mais bon, il est sympa, accessible, et il dessine superbement. Que demande le peuple ? Et pis en plus, c'est grâce à lui que j'ai pu réaliser un de mes rêves. Mais c'est pour un peu plus bas dans ce billet. Pour l'heure, voici le dessin :


Julien_Cdm

Ensuite, après une légère pause, à zieuter d'un air morne les bds d'occasions toujours présentes dans les festivals, je décidais de me diriger vers un de mes récents coups de coeur : Daniel Casanave. Et quelle ne fut pas ma surprise de voir que personne ne se massait devant le bonhomme ! Alors, ben wala, je glisse mon exemplaire de Baudelaire, et je repars tout sourire avec ce maginifique dessin :


Casanave

Et pour finir de belle manière cette bonne journée, j'ai terminé en allant voir un de mes bloggeurs favoris : Stanislas Gros, qui vient de sortir une adaptation de Hugo : Le dernier jour d'un condamné. Et c'est un vrai bonheur. Et en plus, il m'a reconnu (bon, Daniel Casanave aussi, mais j'ai du lui expliquer que moi c'était la première fois que je le voyais...bref). Enfin voilà, il a plein de projets qui ont l'air très bien, et son album m'a vraiment plu, contrairement à d'autres oeuvres que j'ai vu de bloggeurs (tiens, question : un g ou deux g à blogeurs ? Et un u après le g? Tant de questions sans réponses...) Que du bonheur !

Stanislas_Gros

Et donc, pourquoi Julien Cdm m'a permis de réaliser mon rêve? (merci aux deux qui ont suivi...)
Parce qu'après lui avoir dit que je voulais la collec' complète des Roger dédicacée, il m'a dit que, une semaine après le festival de Reims, se tenait le Festiv' nation à Paris. Festival que je vous raconterais demain.

Posté par biotgosse à 22:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]