Bandes et ciné

On parlera de BDs, de cinéma, et d'autres choses...

03 février 2007

Mon Angouleme 2007

Bon, ben voilà, une année passe, et le festival repasse...et du coup, moi aussi.

J'attendais cette édition du festival avec impatience pour deux raisons :

- la première, Guillaume Bouzard, et Lucie Durbiano y dédicaçaient. Et ce sont les deux auteurs qui m'ont le plus fait vibrer ces derniers temps (avec Blutch).

- la seconde, c'était que cette nouvelle édition, placée sous le signe du changement, allait servir de test pour mes éditions futures (en gros, si c'est bien, je reviens, sinon, ben non).

He bien, c'était pas mal du tout ! En gros, les deux énormes bulles sont aussi grandes que celles placées avant en centre-ville (voire plus, je me rends pas bien compte, n'y étant allé qu'une fois), mais elles sont suffisamment bien organisées pour que tout le monde ne se marche pas dessus (sauf à l'entrée, où ils ont eu la bonne idée de mettre tous les gros éditeurs, donc forcément, ca se bouscule). Et puis au final, si je crachais au départ sur le fait de mettre les bulles à l'extérieur de la ville, ca se passe sans acrocs. les navettes sont très présentes (une toutes les 5 minutes, chapeau à l'organisation), et du coup, on est beaucoup moins serrés dans le centre, et dans les expos.

Donc, ma foi, une très bonne surprise, et j'en serais très certainement l'année prochaine !

Bon, mais sans plus trop attendre, voici donc mes rencontres de cette année...et l'ordre des évènements.

Départ de Paris avec 1h30 de retard (connaissant les vieux briscards qui m'accompagnaient, j'étais content ^^), arrivée Angouleme (enfin à côté) 3h00 du mat', en finissant sur le verglas qui se faisait vicieux dans la camapgne angoumoisine.

Après un lever difficile, me voilà donc à 11h30 en train de découvrir la nouvelle bulle...comme je l'ai déjà dit, les grands éditeurs se trouvant dans la première bulle, et ce dès l'entrée, je passe rapidement, et me retrouve devant le stand "Le cycliste", où je vois le grand Loïc Sécheresse (dans tous les sens du terme), bloggeur que j'avais déjà rencontré, et que j'adore.

Oui mais voilà, je m'apercois qu'une fille de la file d'à côté est revenue de la bulle "indépendants" avec une superbe dédicace de Lucie Durbiano. Hop, comme je savais que Loïc reviendrait, je file au stand Gallimard Jeunesse, et voit que Lucie Durbiano ne dédicace qu'encore une heure, et après plus rien du festival. Bénissant ma bonne fortune, je me retrouve donc, après avoir dit tout le bien que je pensais d'elle (notamment de Laurence chez les Requins-marteaux), avec cette splendide première dédicace !

Lucie_Durbiano

Mais la bonne fortune allait de nouveau me sourire, puisque le stand mitoyen venait de compter dans ses membres le grand Guillaume Bouzard, LE grand Bouzard, l'homme qui me fait le plus rire dans la BD actuelle (bon, avec Goossens). Neammoins, me voici donc en seconde position, et trépignant d'impatience, dans une file qui grossit à vue d'oeil...

Ce faisant, je remarque sur le même stand James, bloggeur BD de renom, dont l'album vient de sortir aux éditions 6 pieds sous terre, et qui est une petite pépite d'humour noir. Malheureusement, je le vois qui s'en va juste à cet instant. Je l'interpelle, lui disant que j'aurais aimé le voir juste après la dédicace avec mon idole...et là il me répond hyper gentiment que si je veux, il peut me dédicacer son album pendant que j'attends à côté. Heureux, mais un peu gêné quand même, j'accepte avec joie, et  vive ma bonne étoile !

James


Et pus donc arrive enfin le grand moment...on discute pas mal, de ses jeux de mots, de sa prochaine autobiographie of me too (avec un titre encore plus dépotant paraît-il, j'ai hâte), et puis comme il édite chez lui des mini albums, et réédite des fanzines qu'il faisait avec des gens comme Manu larcenet et Pierre Drhuille, me voilà repartant avec une dédicace, un poster signé, un min-album dédicacé aussi, et un fanzine, pour lequel il m'a expliqué qu'il remettait l'argent des ventes dans d'autres fanzines. La grande classe quoi...


Bouzard_1

Bouzard_2

Voilà voilà, après une heure et demie de festival, me voici avec 3 dédcaces super chouettos, et après avoir rencontrés les 2 personnes pour lesquelles j'étais descendu. Et c'est là, perdu dans ma rêverie joyeuse, que je vois sans en croire mes yeux Charles Berberian s'assoir au stand Cornélius. Haaaa, bonne fortune, encore merci. Et donc, ben wala, je rencontre cette année encore une de mes idoles (si vous avez lu Monsieur Jean ou Journal d'un album, vous comprendrez pourquoi) et ca me donne une splendide occaz' d'acheter l'album "Petit peintre" qui me faisait de l'oeil depuis un moment.

Dupuy_Berberian

Et hop là ! Je retourne enfin voir Loïc Sécheresse, que j'avais un peu zappé depuis le temps. Et là, il me dit qu'il s'en va manger, mais que j'ai qu'à lui laisser sa BD, et qu'en revenant après manger, il s'en occupe. Très bien...bonne fortune, j'en pleurerais si je pouvais.

Bref, il est effectivement l'heure d'aller manger pour tout le monde, sauf pour les acharnés de la dédicace, les fous de dessin que sont les auteurs du stand Paquet, stant où je vais chaque année si vous avez suivi le compte-rendu de l'année dernière. Et j'y vais donc cette année pour deux auteurs que j'aime beaucoup : Kenny Ruiz et Renaud Dillies. Tous les deux aussi sympa que l'année dernière, et tous les deux n'ayant rien perdu de leur coup de crayon ! (dsl pour la qualité photo qui ne rend pas justice au dessin, mais mon scanner est super petit).

Kenny_Ruiz

Dillies

Hop hop hop, j'enchaîne encore, avec Jason, mon coup de coeur immense de l'année dernière, que je retrouve cet année au stand Atrabile...pour une bd qui est peut-être sa meilleure : Attends. Tout en retenue, dans son style caractéristique, je vous le recommande hyperchaudement. Bref, un coup de coeur immense qui se précise d'album en albums, ca fait zizir !

Jason

Et puis enfin, la fatigue, la faim, et surtout l'agoraphobie reprennent le dessus. Je repars de la bulle a 15h30, pour aller manger et prendre l'air au centre-ville. Bien m'en prit, parce que les bulles commencaient vraiment à être trop petites...pas tant par la foule que la chaleur.

Bref, après une brève collation, une bonne bouffée d'air frais, je reviens m'achever. Je retourne donc voir Loïc Sécheresse, qui cette fois est entouré de nombreux bloggeurs bien connus (enfin si vous vous interresser un peu). Normal, Mélaka dédicacait aussi au Cycliste, et l'heure faisant, ils s'étaient tous retrouvés ici : Laurel, Gio, Obion...bref, que du beau monde, que j'aime bcp, et que j'ai pu saluer. Et ca ca fait plaisir, surtout d'avoir revu Gio.

Enfin, j'arrive devant Loïc, qui me dit qu'il n'avait pas encore tpuché à ma bd. Pas grave, je pouvais bien attendre, j'avais largement gagné ma journée !...On discute un peu, et je lui rappelle après une discussion sur le fait qu'il avait jamais fait de vraies séances de dédicace pour album, qu'il avait dit que cette fois, contrairement au Festiblog, il ne ferait que des "petites" dédicaces, encore à la gouache, mais sans s'emporter. "Pas de cavaliers de l'apocalypse donc, dommage...". "Allez, Banco ! Je te fais ca...". Et donc me voilà avec un superbe cross-over de son blog et de sa bd...la megaclasse, qui a mis une demie heure à sécher ^^.

Loic_Secheresse

Et enfin, épuisé, j'attends Bruno et Florence, sa copine, assis en attendant que ca sèche.Les voilà, Bruno veut sa dédicace de Renaud Dillies, je fais un dernier tour du salon, et je vois Jake Raynal et Claire Bouilhac, que j'avais déjà vu aussi l'année dernière pour Melody Bondage chez Fluide Glacial. Cette fois, ils dédicaçaient les aventures de Francis le blaireau, qui apparait dans les marges du journal d'humour, et qui est édité encore chez Cornélius. Et voilà pour clore mes dédicaces en beauté !

Bouilhac

Et puis l'histoire s'arrête là...la soirée du samedi nous ayant achevé, on a déambulé dans les rues le dimanche, avant de repartir...

Bilan quand même extrêmement positif puisque :

- j'ai vu tous ceux que je voulais voir

- j'ai passé un excellent ouiken

- je reviendrais.

Mes deux seuls regrets auront été de pas avoir réussi à me lever Dimanche pour faire les expos, et d'avoir raté Daniel Goossens, mais le stand fluide était vraiment mal foutu cette année.

Enfin voilà...en espérant vous avoir donné envie de ...je sais pas...vous avoir donné envie, ce sera déjà pas mal...(désolé d'avance pour les fautes, mais j'ai tout écrit d'un trait, et j'ai la flemme de tout relire...).

Posté par biotgosse à 13:06 - Mes dédicaces - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Sainul! y'a plin d'fotes!


    Content d'voir que t'as quand même réussi à y aller et surtout avec autant de succès.

    Posté par Nightwing, 04 février 2007 à 22:26
  • c'est pô juste !! 2 de Bouzard !!
    sacré chanceux, va !!

    Posté par hobbes, 07 février 2007 à 13:08
  • rhaaaaaa vivement les mises à jour... o_~

    Posté par Nightwing, 04 juin 2007 à 02:09

Poster un commentaire